La gauche en pôle position

Les électeurs ont déjoué les pronostics des sondeurs et dans notre région Centre – Val de Loire, comme dans l’Indre et dans notre commune, c’est la gauche qui se situe en tête au premier tour de scrutin.

C’est d’abord le résultat de l’excellent travail réalisé par François BONNEAU et sa majorité plurielle à la tête de la Région.

C’est aussi probablement le résultat des inconséquences de la droite partagée entre une critique caricaturale de la gauche et la tentative de courir derrière les positions du FN.

Dans l’Indre, les candidats de droite et leurs soutiens n’ont eu de cesse d’affirmer contre toute réalité que le Conseil Régional « avait oublié notre département ».

C’est faux bien sûr car la Région a investi massivement dans l’Indre, modernisé l’aéroport, de nombreux lycées, aidé les entreprises locales, l’agriculture et les associations enfin aidé les territoires avec les contrats de pays et d’agglomération.

Concernant le contrat d’agglomération de  Châteauroux et le contrat du Pays castelroussin, les crédits disponibles après 3 ans de mise en œuvre sont consommés pour moins de 20 %, c’est dire s’il reste encore des budgets disponibles.

De son côté, la majorité départementale et M. PINTON ont souhaité très vivement conserver la compétence route départementale mais demandent à la Région de financer les travaux les plus importants ; ils veulent une compétence mais refusent de la financer !!

Le bilan, le projet, la cohérence et la vérité sont du côté de François BONNEAU et c’est la raison pour laquelle nous nous réjouissons des résultats obtenus par les listes de gauche au premier tour.

Reste l’hypothèque du Front National dont chacun peut mesurer les dangers dans le domaine économique (compétence principale de la Région) et sur notre capacité à bien vivre ensemble.

Ses résultats témoignent des inquiétudes et des souffrances de nombre de nos concitoyens. Ils posent des questions auxquelles il faudra répondre et d’abord celle de l’emploi et du chômage. Dans ce domaine, si la Région a beaucoup œuvré, il reste encore beaucoup à faire et c’est l’un des engagements forts de François BONNEAU.

Mais ce sont aussi nos valeurs de solidarité et de fraternité qui sont au cœur de ce débat et qu’il nous faut défendre jour après jour contre les fauteurs de rejet et d’exclusion.

Alors oui dimanche prochain, chaque voix comptera et j’appelle toutes les électrices et les électeurs qui croient en la République, en ses valeurs et au projet porté par François BONNEAU à voter et à faire voter pour sa liste dimanche prochain.

Jean PETITPRETRE
Maire du POINCONNET