Le Poinçonnet au repos forcé (nr36 du 30/09/2017)

 

Le-Poinconnet-au-repos-force_image_article_droite.jpg
Isadora Pillet va pouvoir ménager sa cuisse douloureuse. – (Photo cor. NR, Serge Vialle

L’équipe de Chartres ayant déclaré forfait, Le Poinçonnet est directement qualifié pour la finale régionale de l’épreuve et se retrouve au repos ce week-end.
Un peu de répit après les deux défaites initiales en championnat. Les Poinçonnoises étaient censées enchaîner ce dimanche avec une rencontre de coupe, face à la réserve de l’AB Chartres (NF3). Le coach d’Eure-et-Loir a prévenu hier son homologue berrichon que les Chartraines n’étaient pas en mesure de disputer ce match et qu’elles déclaraient forfait.
La qualification, qui ne faisait guère de doute vu l’écart de niveau, est donc acquise pour Le Poinçonnet, qui jouera ainsi la finale régionale lui ouvrant, sans doute, les portes de la phase nationale (en 16es de finale, programmés début 2018) face à des formations qui offriront davantage d’opposition.
Privé de match ce dimanche, le coach poinçonnois, Yoann Cabioc’h, a accueilli la nouvelle avec… soulagement : « Franchement, ça m’arrange. Cela va permettre aux joueuses de se reposer, et aux blessées de récupérer un peu mieux. »
Les Poinçonnoises s’apprêtaient en effet à jouer cette rencontre sans plusieurs filles : « Marième (Sall) n’est pas tout à fait remise de son entorse ; Isadora (Pillet) a ressenti une douleur à la cuisse ; Aurélie (Favre) est, elle, retenue en équipe de France militaire. »
Il y aurait eu beaucoup d’absentes
Des absences qui s’ajoutaient à celles plus longues durées de Grace Mbaïkoua (tendon d’achille) et Christelle Akon-Akech « qui vient de faire la première de ses trois semaines de rééducation à Capbreton ». On a beau regarder la chose de n’importe quel angle, ce match à Chartres ne présentait guère d’intérêt et il est nettement préférable que les Berrichonnes restent recharger les batteries dans la perspective des joutes futures pour lesquelles elles auront besoin de toute leur énergie. Et ce dès le samedi suivant, à Sannois-Saint-Gratien, leader de NF1.
Jean-Marc Le Ruyet

Pour lire l’article sur NR36 c’est ici

Vers une mutuelle collective et solidaire (nr36 du 4/09/2017)

 

Vers-une-mutuelle-collective-et-solidaire_i.jpg
Michel Feuillade, adjoint aux affaires sociales, personnes âgées et CCAS, et Danielle Dupré-Ségot, conseillère municipale déléguée, sont à l’origine de ce projet.

Le centre communal d’action sociale (CCAS) et la municipalité du Poinçonnet ont lancé, il y a quelques mois, un projet de mutuelle santé communale. L’objectif est de favoriser l’accès aux soins des habitants du Poinçonnet et de renforcer leur pouvoir d’achat en leur donnant la possibilité d’adhérer à une mutuelle solidaire. La finalité de cette opération est de mettre en place un contrat collectif à tarif négocié avec une mutuelle qui pourrait être jusqu’à 30 % moins chère qu’un contrat individuel.
La municipalité a d’abord recensé les besoins de la population. Un questionnaire a été diffusé par l’intermédiaire des colis de Noël et mis à disposition du public, à l’accueil de la mairie, pour déterminer si les familles étaient intéressées par cette complémentaire santé. Plus de cent cinquante personnes ont répondu au questionnaire. Soixante d’entre elles étaient intéressées. Un comité de pilotage, composé d’élus membres du CCAS, a reçu plusieurs mutuelles et a finalement retenu la candidature d’Axa.
Cette complémentaire santé sera ouverte à toutes et tous, sans seuil au niveau de l’âge, sans questionnaire de santé et avec plusieurs niveaux de couverture. Le seul critère obligatoire pour en bénéficier sera de résider au Poinçonnet. Les contrats seront individuels, sans participation de la commune ou du CCAS, qui ne seront pas les intermédiaires.
Les responsables d’Axa présenteront leurs propositions lors d’une réunion publique, jeudi 7 septembre à 14 h 30, à l’hôtel de ville.
Cor. NR. Gaston Touchet

Article NR36 C’est ici

 

Le Poinçonnet devient impatient (NR36 du 4/9/2017)

 

CLOAREC
Lisa Cloarec trouve peu à peu sa place dans le groupe poinçonnois. – (Photo cor. NR, Serge Vialle)

 

Limoges (NF1) : 54 Le Poinçonnet (NF1) : 56
Quatrième match amical, quatrième succès du Poinçonnet. Si les Poinçonnoises ont moins largement battu leurs adversaires, elles n’en ont pas moins été vraiment dominatrices en première période, samedi, dans la salle limougeaude : « On menait à la pause (32-17), souligne Yoann Cabioc’h, après avoir vu pas mal de choses intéressantes. La deuxième période a été moins convaincante mais ces matchs amicaux nous servent à tester des associations de joueuses, des types de jeu et de défense. Il y a forcément du déchet. Il faut aussi donner du crédit à Limoges qui a su resserrer le jeu. »
D’une certaine façon, les deux derniers quarts-temps perdus largement (24-37) arrangent aussi l’entraîneur poinçonnois : « On avait gagné dans les grandes largeurs face à Brive et Feytiat, il y a dû avoir une sorte de relâchement lors de cette mi-temps. » Une bonne manière de rappeler ses troupes à l’ordre, en leur montrant que si elles tombent dans la facilité, les Berrichonnes peuvent aussi subir des désillusions.
Match mercredi au Poinçonnet
Le coach n’est pas inquiet pour autant, conscient que la période actuelle s’avère un peu délicate : « Cela fait un mois que la préparation a commencé et que l’on s’entraîne deux fois par jour. Les filles ont envie de passer aux matchs à enjeu, avec le début du championnat (16 septembre). Il y a une forme d’impatience, normal à ce stade de la saison. »
Concernant les recrues (Favre, Cloarec, Larraud), « elles s’adaptent au jeu, trouvent leur place au fur et à mesure. On ne s’est pas trompé, ce sont trois bonnes joueuses de basket ».
Le public poinçonnois aura l’occasion de les découvrir, mercredi (20 h 30), au gymnase de la Forêt, où le « match retour » contre Limoges sera aussi la dernière rencontre de préparation avant le début des choses sérieuses.
Le Poinçonnet : Dumont 3, Pillet 4, Kostova 14, Pez 2, Favre 7, Cloarec 6, Larraud 4, Gray 14, Sall 2.
Jean-Marc Le Ruyet

Article NR36 DU 4/09/2017 C’est ici

Belles vacances pour les jeunes Poinçonnois (NR36 du 1/09/2017)

 

le poinçonnetcamp ados - 2
Lors d’une pause d’oxygénation, dans un paysage magnifique.

Dans le cadre des animations de l’accueil de loisirs sportifs, la municipalité poinçonnoise a organisé un séjour multisports à la station de Super-Lioran (Cantal), de lundi 21 à samedi 26 août.
Quinze adolescents, de 12 à 16 ans, accompagnés par Jean-Michel Soulet, éducateur sportif municipal, et Agathe Fouchet, ont profité d’un superbe temps d’été pour pratiquer la randonnée en montagne avec une nuit en bivouac, le canyoning dans les gorges de l’Alagnon, le biathlon (course d’orientation et tir à la carabine laser) ainsi que la détente à la piscine et à la patinoire. Les soirées, au chalet des Galinottes, ont été rythmées par des veillées.
Cette semaine a permis aux jeunes de vivre de nouvelles expériences très enrichissantes et de partager des moments privilégiés en groupe.
Contact : Service sports, gymnase de la Forêt, tél. 02.54.35.48.26.

Article NR36 du 1/09/2017 c’est ici

 

Prêts pour la commémoration (nr36 du 31/08/2017)

 

le poinçonnet journées d'août 194403/09 - 1
Les stèles sont bien entretenues.

Depuis l’année dernière, le Souvenir français du Poinçonnet a pris le relais de l’Association pour la commémoration des journées d’août 1944. Daniel Doucet, président, et les adhérents du Souvenir français se sont engagés à organiser la cérémonie commémorative qui aura lieu dimanche matin, et à assurer le bon entretien des quatre stèles érigées en forêt et rue du 30-Août-1944, sur les lieux où trois gendarmes et quatre jeunes résistants furent froidement abattus.
Vendredi, une réunion s’est déroulée à L’Odakim pour mettre le protocole en place. Lundi matin, six bénévoles ont procédé à la toilette des stèles : nettoyage, peinture et environnement.
Dimanche, rassemblement à 9 h au parking de L’Asphodèle. Départ à 9 h 30, pour le fleurissement des stèles des routes de Varennes et d’Artois, et du Riau de la Motte. Retour et rassemblement, place du 1er -mai, à 11 h 15, pour la formation du cortège et le dépôt de gerbe, rue du 30-Août-1944 puis au monument aux morts. Allocutions et vin d’honneur offert par la municipalité, à L’Asphodèle.

 

Article NR36 c’est ici

Maison incendiée au Poinçonnet

maison.JPG

A lire ci-desssous :

Une maison détruite par un incendie NR36 du 12/08/2017

Maisons détruites NR 14/08/2017

Incendies : les voitures après la maison NR36 16/08/2017

Dès l’alerte donnée par les voisins, les pompiers sont intervenus et ont prévenu Michel FEUILLADE, adjoint d’astreinte vers 23 H. Celui-ci s’est rendu sur place et a pris contact avec les propriétaires partis au Maroc.
A leur retour du Maroc, il a pu leur proposer un relogement avec l’OPHAC.